Qu’est-ce que le collagène, quel est son rôle ?

Le collagène appartient à la famille des protéines « structurales », il représente 30% des protéines de notre corps. C’est une protéine essentielle naturellement présente sous forme de fibres dans les couches profondes de la peau (le derme). Il est également présent dans les ongles, les cheveux, les os, les muscles, les tendons.

Le collagène contribue à la structure de la peau, Il agit comme un ciment assurant la cohésion cellulaire de la peau et lui confère une résistance à l’étirement, élasticité, tonicité et fermeté. Le rôle majeur du collagène est le maintien et l’élasticité des tissus de l’organisme, il permet d’avoir une peau ferme et rebondie.

Le collagène joue un rôle dans le maintien de l’hydratation, il permet à la peau de mieux absorber l’eau. Ainsi, il prévient le vieillissement des tissus.

Il existe plusieurs types de collagène, le collagène de type I intervient dans la construction de la peau. Il existe 28 types de collagène différents chez l’homme, le collagène de type I représente 90 % du total.

Le terme collagène vient du mot grec Kolla signifiant colle. La médecine traditionnelle chinoise reconnaît les bienfaits du collagène depuis des millénaires.

Quels sont les facteurs qui réduisent la production de collagène ?

La synthèse de collagène par notre organisme diminue avec le temps. A partir de 30 ans, la production de collagène diminue sensiblement. Les fibroblastes qui produisent le collagène commencent à se dessécher. Ce phénomène s’accentue à partir de 50 ans.

Le stress, la consommation importante de café, de boissons alcoolisées et le tabagisme sont des factuers qui ne jouent pas en faveur de la synthèse du collagène.

La diminution du collagène dans notre corps a de nombreuses incidences : rides et ridules , sècheresse cutanée, vergetures, courbatures, raideurs articulaires, fatigue. En manque de collagène, la peau se fragilise, perd de sa fermeté, se flétrit.

Comment stimuler naturellement la synthèse de collagène ?

Nous pouvons soutenir la production de collagène. L’alimentation joue un rôle dans la synthèse du collagène par notre organisme.

Dans notre alimentation, il y a peu de sources de collagène. On le retrouve essentiellement dans les os, les carapaces de crustacés, le jaune d’oeuf. Mais nous pouvons, par une alimentation équilibrée, favoriser la synthèse du collagène en apportant des vitamines, des minéraux, des acides aminés.

Quels sont les aliments favorisant la production de collagène ?

Une alimentation saine et équilibrée permet de préserver notre capital collagène plus longtemps. Deux types d’aliments sont intéressants : les aliments riches en précurseurs du collagène et les aliments riches en antioxydants qui protègent le collagène.

Les acides aminés (arginine, glycine, lysine)  se retrouvent dans le jaune d’oeuf, les produits laitiers, les viandes.

La vitamine A  est présente dans les fruits et légumes de couleur orange (carottes, mangue…)

La vitamine C est fournie par de nombreux fruits et légumes : poivron, chou, kiwi, fraise…

La vitamine E se trouve dans les oléagineux.

Le zinc est fourni par les huitres, le germe de blé, le foie de veau…

Le souffre est présent dans l’ail, l’oignon, les choux, la viande, les oeufs, le poisson…

Le silicium est présent dans le son d’avoine et de blé, les lentilles, l’orge, l’épeautre, le pain complet…