Notre état de santé général et celui de notre peau qui est un organe, est directement lié à la qualité des aliments que nous ingérons chaque jour pour nous alimenter. Manger avec excès (notamment l’excès de sucres) certains aliments peut causer des déséquilibres cutanés visibles. L’excès de sucre peut engendrer de nombreux effets négatifs sur la peau comme l’apparition de boutons, de ridules, un teint plus terne, des cernes plus prononcées, la peau plus grasse

Pourquoi la peau et l’alimentation sont-ils étroitement liés ?

Dans notre organisme, le foie, les intestins, les reins jouent le rôle de filtres à toxines. Si notre alimentation est trop riche en graisses saturées, en sucres raffinés, en gluten, en produits laitiers, en viandes rouges et charcuteries, en produits industriels, nous saturons nos organes filtres. Quand ces « filtres » sont encrassés, c’est la peau qui prend le relais. En effet, au même titre que le foie, les intestins et les poumons, l’une des fonctions de la peau  est d’être un organe « émonctoire » qui participe à l’élimination des toxines accumulées dans notre corps. Par la sueur, la peau évacue de notre organisme les toxines prélevées dans le sang

Pourquoi l’excès de sucre est-il particulièrement néfaste pour la peau ?

Lorsque nous ingérons du sucre avec excès, il se produit une réaction physiologique appelée glycation. Cette réaction entraîne au niveau des cellules de notre corps et notamment de la peau une altération et un durcissement causé par la fixation du sucre. Les fibres de collagène et d’élastine présentes dans le derme s’agglomèrent entre elles. La peau perd de son élasticité et de sa tonicité, les rides apparaissent, l’ovale du visage se relâche. En effet, les principaux composants de la peau sont le collagène et l’élastine qui sont des protéines fibreuses de srtructure dont dépend le maintien et le bon fonctionnement de la peau. L’élasticité et la résistance de la peau sont directement liés à ces fibres. Or avec le temps, et dès la puberté, leur production diminue progressivement. Il est donc particulièrement important de limiter notre consommation de sucre pour éviter d’accentuer le vieillissement cutané naturel.

Comment éviter de manger trop de mauvais sucres ? 

Mieux connaître les aliments que l’on mange

Pour prendre soin de notre peau et de notre santé, la première mesure facile est de prendre conscience de notre consommation de sucres en posant un regard bienveillant sur notre hygiène de vie et en notant par exemple ce que nous ingérons.

Substituer certains aliments

Ensuite il faut limiter notre ingestion de sucres facilement identifiables tels que les gâteaux, les pâtisseries, le chocolat, le café sucré, les yaourts sucrés, les bonbons, les boissons sucrées, l’alcool…Puis, il convient de s’intéresser à l’indice glycémique (IG)  des aliments afin de privilégier les aliments à IG bas (en dessous de 55), le glucose ayant un IG de 100. Les légumes (à l’exception de la pomme de terre), les légumineuses, les fruits, la patate douce, le pain intégral, les céréales complètes ou semi-complètes, certains muesli, le fructose font partie des aliments à IG bas à privilégier pour prendre soin de notre peau. A l’inverse, le pain blanc tel que la baguette, les pommes de terre, le pain de mie, les biscottes, les céréales du petit-déjeuner font partie des aliments à IG élevé qu’il convient de remplacer. Enfin, rappelons que la viande, le poisson, les crustacés n’ont pas d’incidence sur la glycémie car ils ne contiennent presque pas de glucides.