L’acné du visage

L’acné du visage est un phénomène dermatologique qui touche 6 millions de personnes en France. Ce sont majoritairement les adolescents qui la contractent, mais les adultes peuvent aussi êtres touchés. Chez les adultes, les femmes sont davantage touchées que les hommes par l’acné. Pour les adolescents, l’acné dure en moyenne 3 à 4 ans. C’est une maladie de la peau qui touche psychologiquement les patients car elle modifie l’image corporelle des individus et atteint les visages.

Pour la comprendre mieux, l’acné du visage et des autres parties du corps (essentiellement le dos) est une maladie inflammatoire chronique. Il y a différentes causes possibles à cette maladie :

  • la génétique,
  • l’hygiène générale,
  • les hormones.

L’acné est aussi appelé dysseborrhée. L’acné touche les follicules pilosébacés. En fait, chaque poil présent sur le corps est associé à une glande sébacée qui sécrète le sébum. Le sébum a pour fonction normale de protéger notre peau. Le sébum est un film gras naturel et utile situé à la surface de la peau, il recouvre les poils et les cellules mortes de la couche superficielle de la peau. Il se combine à la sueur pour former le film hydrolipidique qui protège la peau du dessèchement.

Quand le follicule est atteint par l’acné, le canal pilaire est bouché et encombré par ce sébum qui est devenu trop épais ou qui est produit en excès et par les cellules mortes de la peau normalement évacuées. Lors de ces modifications de fonctionnement, il y a la création d’une bactérie, le propionibacterium, qui secrète des substances sujettes à inflammation.

Les différents types d’acné du visage

Nous remarquons que l’acné peut prendre différentes formes sur notre visage en fonction de la gravité de celle-ci, de l’âge de la personne concernée ou bien du contexte.

  • La première acné dont nous pouvons parler est l’acné juvénile polymorphe. C’est l’acné classique de l’adolescence, qui se déclenche lors de la puberté sous l’influence hormonale. Mais pourquoi l’appelle-t-on polymorphe ? Car lors de cette transformation, les boutons prennent différentes formes. Cette maladie commence par une apparition de points noirs et de micro-kystes ou comédons, sur le visage. Des boutons rouges inflammatoires peuvent également pousser. Cette forme d’acné touche majoritairement le sexe masculin. D’autres effets peuvent alors apparaître : de la fièvre, des malaises, des douleurs musculaires.
  • La deuxième est l’acné kystique, une forme d’acné aigüe engendrée par un désordre  hormonal. Ce type d’acné intervient souvent sur le bas du visage, mais aussi dans le cou et les épaules. Ce type d’acné provoque des lésions rétentionnelles c’est à dire des points noirs et des points blancs. Ce type d’acné crée des kystes ou micro-kystes. Elle provoque également des lésions inflammatoires, des papules. Ce sont des zones gonflées rouges et douloureuses. Elle crée également des pustules, qui correspondent à une surinfection. Mais en forme plus grave, elle peut provoquer des nodules, qui sont des lésions plus profondes et qui laissent des cicatrices sur le visage.
  • Le troisième type d’acné est l’acné inflammatoire de l’adulte. Celle-ci peut apparaître en même temps que l’acné rétentionnelle. Des boutons rouges et douloureux apparaissent sur le visage sous forme de papules et de pustules. La présence de la bactérie propionibacterium provoque donc une réaction inflammatoire sur les zones concernées. Ces types de boutons poussent sur le visage, en particulier sur la zone T, mais aussi sur le décolleté et le dos.

Et bien entendu, il y a aussi l’acné hormonale. Cette acné est liée aux fluctuations des hormones. Cette acné est particulièrement présente chez les femmes. Ce sont les femmes qui sont le plus sujettes aux changements hormonaux : une grossesse, les menstruations, la ménopause, les contraceptions. On reconnaît une acné hormonale car elle intervient généralement au moment du cycle menstruel. La production de cortisol (hormone du stress) augmente également cette poussée d’acné.
Ces types de boutons apparaissent dans une zone précise du visage : autour de la mâchoire et du menton. Ceci s’explique par le fait que l’excès d’hormones dans le corps stimule les glandes sébacées. Celles-ci font apparaitre les boutons en bas du visage, qui est directement relié aux organes reproducteurs. De plus, les boutons liés aux hormones poussent généralement au même endroit.

Quelle routine pour une peau acnéique, comment traiter une peau à tendance acnéique ?

Quelle routine beauté adopter pour une peau acnéique ? Pour éviter la prolifération de boutons sur le visage, le démaquillage et nettoyage du visage est un geste beauté incontournable de l’hygiène quotidienne. Nous vous conseillons d’utiliser une mousse nettoyante bio qui nettoie et démaquille en douceur mais aussi qui va enlever tous les pigments du maquillage. Plus que toute autre peau, les peaux à tendance acnéique ont besoin d’une hygiène et d’une routine beauté observées assidûment.

Puis, une lotion micro-peeling aux acides de fleurs, formulée à base d’aloe Vera stimule l’élimination des peaux mortes, et la régénération cutanée. De plus, l’aloe Vera purifie et hydrate le visage. Cette lotion micro-peeling s’utilise quotidiennement, le soir après le nettoyage du visage.

En effet, il est important d’hydrater une peau à tendance acnéique, même si celle-ci est grasse. Pour cela, opter pour une hydratation avec un soin non graissant. Le sérum hydratation visage et yeux est conçu comme un bouclier anti-déshydratation qui convient parfaitement pour un usage en sérum-crème.

N’utilisez que des produits adaptés à votre peau et non agressifs. Il est fortement conseillé d’opter pour des produits cosmétiques composés d’actifs naturels et bio pour éviter tous désagréments tels que les tiraillements et irritations de votre peau.

Comment éviter les cicatrices laissées par l’acné sur le visage ?

Toucher, malmener et percer les boutons d’acné n’est pas la solution, et cela peut engendrer des cicatrices sur le visage qui seront difficiles à effacer.

Les expositions au soleil sans protection solaire en cas d’acné peuvent également jouer un rôle dans l’apparition de cicatrices inesthétiques sur le visage et sur le haut du dos. Ces cicatrices peuvent être évitées en appliquant une crème solaire, en portant un chapeau.

Les huiles végétales bio telle que l’huile de rose musquée ont des propriétés anti-oxydantes et estompent les taches brunes laissées sur le visage par un acné mal cicatrisé.

L’aloe vera, utilisé pur en gel appliqué directement sur les zones du visage marquées par l’acné apporte ses propriétés réparatrices et hydratantes.

Le miel est un actif naturel et réparateur pour les marques disgracieuses laissées par l’acné sur le visage. Agent hydratant qui adoucit la peau, le miel est antibactérien et cicatrisant. Appliquer une touche de miel sur les cicatrices d’acné fermées mais récentes.